• Les statues de l'ile de Pâques déjà mystérieuses possèdent un corps !


    La découverte ne date pas d’hier mais depuis quelques semaines refait surface sur internet : les statues de l’ile de Pâques ont un corps !

    Alors qu’elles sont vraisemblablement connues pour avoir une grosse tête, ces statues recèlent visiblement de nombreux secrets puisque plus de la moitié de leur taille est enfouie sous terre et révèle l’existence d’un corps et de mains.

    Si on attribue au couple Routledge la découverte des parties enterrées des statues de l’ile de Pâques, un groupe privé de recherches a récemment excavé une des statues pour y découvrir de nombreuses écritures sur le corps.

    Située dans l’océan Pacifique, cette ile volcanique a été découverte par le navigateur néerlandais Jakob Roggeveen, le jour de Pâques de l’an 1722, et est devenue ensuite possession Chilienne en 1888.

    Si de nombreux mystères entourent l’ile de Pâques, la découverte de ces écritures enfouies sous terre risquent de relancer de nombreux débats.

    Les tetes ont un Corps.


    En effet, si les scientifiques sont presque tous d’accord pour dire que c’est à la suite d’un * écocide que la population (environ 4000) de l’ile a disparue, qu’’en est-il de ces géants de Pierre enfouis sous terre ?

    L’ont-ils été dès le départ par les Rapanui (premières civilisations de l’île) ou bien le temps a t’il eu raison de ceux-ci ?

    L'hypothèse la plus vraisemblable est qu'un raz de marée ancien a balayé l'île et sa civilisation ancienne, qui se perd dans la nuit des temps, est là, sous nos pieds de touristes inconscients du trésor caché qui nous attend.

    Les statues n'ont pas été enterrées, mais le déluge a du transporté et amené tant de débris, de poussières et de terre que la civilisation a disparue comme effacée d'un seul coup.

    On pense ici au mythe de l'Atlantide et du continent de Mu dont les légendes refont surface avec cette découverte exceptionnelle.

    *Un écocide est un acte de destruction d'un écosystème, notamment par l'exploitation excessive de celui-ci dans le but de subvenir à d'autres processus ou systèmes.

    Infos et photos internet.

    ci dessous-> Bon  plan I  Geewizz

    Faire F5 si vous ne voyez pas la pub

    ci dessous-> Bon  plan II  Geewizz 


  • Mystérieuses pierres dans la Vallée de la mort

    Racetrack Playa est un lac asséché de manière saisonnière situé au nord
    des Panamint Mountains dans le Parc national de la vallée de la mort,
    Californie, (États-Unis).

    Cet endroit est connu pour ses rochers mobiles qui se déplacent à sa surface
    pour des raisons encore mystérieuses.

     Dans le lit asséché du lac, des roches se déplacent mystérieusement, laissant
    des traces dans le sable derrière elles.

    Les blocs de pierre se détachent du flanc de colline puis roulent en contre-bas.
    Alors commence une course mystérieuse, sur un sol définitivement plat.
     

    Phénoménes Mystérieux : Pierres  Mobiles

    vent exceptionnel ...?

    tremblement de terre ... ? 

    force magnétique...?

    Le phénomène est connu depuis plus d'un siècle. 

    Sur une plaine de sable et de boue séchée, des pierres se déplacent, laissant
    les traces de leurs avancées sur des centaines de mètres. 

    Il n’y a pas de pente et les blocs de roche ne sont pas ronds, il pèsent jusqu’à 50 kg.
    Parfois ils changent de direction, leurs trajectoires se croisent… 

    Personne n’a jamais vu les pierres bouger et leur course est un mystère. 

    Les spécialistes ont longtemps été intrigués sans pouvoir apporter d’explication
    à ce phénomène quasi unique au monde.

     

    Les scientifiques n'ont pas non plus réussi à expliquer pourquoi des pierres
    similaires et voisines ne se déplacent pas au même moment et en suivant le
    même chemin. 

    Le mystère des « pierres qui bougent » a encore de beaux jours devant lui,
    sous le soleil de Death Valley.

     Pierres  Mobiles

    Infos et Photos glanées sur internet,

    ci dessous-> Bon  plan I  Geewizz

    MERCI de réactualiser si vous ne voyez pas la pub

    ci dessous-> Bon  plan II  Geewizz 


  • Je suis heureuse de participer a l'opération Blog zéro

    Carbone,  pour réduire mes émissions de gaz à effet

    de serre. Ces personnes plantent un arbre qui permettra

    de compenser les émissions de dioxyde de carbone liées

    au fonctionnement mon blog. 

    Si vous aussi vous voulez participer, rendez vous ici

    Quelles sont les émissions de CO2 liées au fonctionnement d’un blog ?


    D’après une étude d’Alexander Wissner-Gross, diplômé en physique de

    l’université américaine de Harvard, la consultation d’une page web

    conduit en moyenne à l’émission de 20 milligrammes de CO2, soit 0,02 grammes.

    Si l’on considère un nombre moyen de 15 000 pages vues par mois pour un blog,

    cela nous amène à des émissions annuelles de 3,6 kg de dioxyde de carbone.

    Cette valeur est à remettre en majeure partie sur le compte de la consommation

    électrique liée à l’utilisation de serveurs et matériels informatiques, et à leur

    refroidissement, très énergivore.

     ci dessous-> Bon  plan I  Geewizz

    MERCI de réactualiser si vous ne voyez pas la pub

    ci dessous-> Bon  plan II  Geewizz 


  • Voici le train à grande vitesse dernière génération inauguré

    au Japon le 5 mars dernier.

    Particularité : sa première classe similaire à celle des avions.

    Lire la suite...


  • Maintenant sur TMC tous les samedis !

    Doté d’un budget d’un million de livres sterling par épisode, Downton Abbey, inédit en France, a rencontré un succès triomphal en Angleterre puis en Espagne et en Australie.

    Lire la suite...


  •    To view the site in English 

    English

    ___________________________________________________________________________________________________________________

    Vous inscrire à la newsletter permettra de recevoir un mail à chaque nouvel article... ____________________________________________________________________________________________________________________

     Classe 1833  le Maître d'école, 1662, Louvre                                   
                                                                        Adriaen van Ostade (Haarlem 1610-Haarlem 1685).                                   

    Au 17 eme , depuis des siècles  l'enseignement n'a pas progressé. 

    Le maitre enseigne à chaque enfant, individuellement, son savoir. 

    Le préceptorat est toujours d'actualité, a cette époque  on estime que les maitres passaient  6 minutes par élèves et par jour.

    L'efficacité de l'enseignement était donc très faible, et il suffit de savoir que  50 % des hommes ne savent pas lire, quant aux femmes on n'en parle pas.
     
    Trois innovations majeures vont véritablement révolutionner le déroulement de       la classe et améliorer de façon extraordinaire la qualité de l'enseignement.

    •  Le tableau noir :

    Nous passons du préceptorat au mode collectif, une donne essentielle pour aller vers une formation de masse. Tout à la fois espace d'écriture, d'explication, de correction... il devient possible pour un élève de suivre sur le tableau un raisonnement pas à pas tout en écoutant les explications. 

    • L'industrialisation du papier :


    Face aux difficultés d'approvisionnement en chiffons principales matière première du papier, les papetiers se tournent vers le bois.

    Le livre bien sûr qui va se développer mais aussi les cahiers.

    L'accessibilité pour tous aux cahiers est un évènement majeur dans la pédagogie car    la liaison écriture/lecture est un fait avéré pour faire reculer l'analphabétisme.

    •  La plume en acier inusable :

    La plume d'oie tout droit sortie de la basse-cour était trempée dans un encrier.            Elle était d'usage difficile tant il en fallait de grande quantité (à elle seule la banque d'Angleterre en utilisait un million et demi par an) .

     Le développement des aciers grâce aux machines à vapeur permis la fabrication de plume en acier inusable, véritable petite merveille.

    En France la fameuse Sergent-Major fit l'unanimité, long règne qui s'arréta en 1960...
    L'encre violette préparée par l'instituteur et distribuée dans les encriers en porcelaine encastrés dans le haut du pupitre fit son apparation.   Pour les petits, la révolution industrielle fut aussi présente et le crayon graphite venu d'Angleterre remplaça avantageusement celui au plomb dangereux, la formation pouvait commencer pour   les plus jeunes.
    sources : innovations pédagogiques.

    peintures de Victor Charreton (1864-1936)                         

           1. Hiver a la ferme  > 2. Rue du couvent Murols > ci dessous : Ecole de Murols                     

                          Vivre l'école au siècle dernier          

     Chaque matin, à l'arrivée dans la classe, plus d'une quarantaine
    d'enfants se mettaient à genoux et faisaient une prière.

    En hiver pour se chauffer, il y avait un petit poêle à bois au milieu
    de la classe et chaque élève apportait une bûche.

    Pas de cantine ; quand les familles habitaient loin,
    les enfants mangeaient à l'école : l'été sous le préau et
     l'hiver autour du poêle.

     

    Les écoles n'étaient pas mixtes.
    Les cours de récré étaient séparées par un mur.
    Les cartables étaient en cuir avec des bretelles.
    Les familles qui n'étaient pas assez riches, fabriquaient elles même
    le sac avec de la toile épaisse : c'était une musette.

    Les enfants venaient à l'école avec des sabots remplis de paille
    ou chaussés de galoches pour les plus riches
    (des souliers montants en cuir avec des semelles en bois).
    C'était bruyant lorsqu'ils marchaient !

    Presque tous les écoliers portaient une blouse noire boutonnée
    dans le dos ou sur le côté.  

    Les enfants d'aujourd'hui savent ils qu'ils sont dorlotés ?

    **

    SONDAGES

    Le tablier a l'école, faudrait il y revenir ?

    Et la séparation des filles et garcons   ?

     

    Liens sponsorisés 

    actualiser la page si vous ne voyez pas les pub,  MERCI

    <


  • Autrefois en Auvergne, les champs étaient semés de seigle et de blé dans des proportions qui pouvaient aller de moitié-moitié à 1/3 de seigle et 2/3 de blé.
    Le geste ample et précis du semeur mélange ces graines et ainsi elles se retrouvent         à pousser ensemble.

    Lire la suite...


  • Voici une sauce tout a fait originale et très savoureuse.

    Soso qui nous la conseille s'y connait c'est une belle cuisinière

    qui sait y faire, je lui fais totalement confiance...

    Lire la suite...


  • Dans mon village natal,  une voisine vivait avec son mari et son père.

    Elle savait tout faire, connaissait tout et avait du temps pour nous,
    les enfants. A chaque moment de liberté, je passais chez Germaine.

    Mais elle préférait ma soeur...

    Lire la suite...


  •  La  fermette au toit rouge

    La fermette pyramidale abrite un jumeau

    éleveur de belles limousines sur son hameau...

    Lire la suite...